La maison en torchis : tout ce qu’il faut savoir sur cette technique ancestrale

695
La maison en torchis : tout ce qu'il faut savoir sur cette technique ancestrale

La construction d’une maison en bois et en terre, cela vous parle ? Si vous êtes à la recherche d’un matériau de construction respectueux de l’environnement et qui a de nombreux avantages, peut-être que la méthode de construction du torchis pourrait vous intéresser.

Qu’est-ce qu’une maison en torchis ?

Méthode appliquée à l’époque du néolithique, la maison en torchis a donc traversé les âges. En effet, cette technique était déjà utilisée il y a des siècles en Europe et notamment chez les Celtes. Les maisons celtes étaient, en effet, souvent en torchis. C’est surtout dans les régions argileuses que cette méthode de construction était adoptée pour renforcer les constructions en paille et en bois. C’est une technique proche des murs en pisé.

A lire en complément : Comment installer des panneaux de verre dans la cuisine par vous-même avec de la colle de montage fournie

Le torchis est un matériau recyclable, et donc totalement écologique. Il est conçu à partir de paille, de terre et d’eau, mais également de sable ou de chaux pour renforcer les constructions en bois. Ce sont ainsi des matériaux que l’on retrouve dans de nombreuses régions pour une construction d’une maison locale.

À l’époque, le torchis était un matériau utilisé pour faire des maisons certes, mais pas seulement. Des corniches ou encore la création esthétique de motifs étaient au cœur des projets.

A lire aussi : Conseils pour équiper une cuisine moderne

La technique de construction d’une maison en torchis assure de créer des murs robustes en terre avec un empilement de mottes de paille. Le mélange de fibres végétales et de terre permet une isolation des murs. Cette technique de construction n’est pas complexe, vous allez découvrir dans la suite comment la mettre en œuvre.

Les avantages de la construction d’une maison en torchis

Avant toute chose, évoquons les principaux intérêts de cette technique ancestrale. Tout d’abord, vous l’avez bien compris, mais c’est une technique totalement écologique qui demande peu d’énergie et surtout un matériau local. Parfait pour la santé des habitants et l’environnement qui les entoure, le torchis est un matériau durable et compostable.

Évidemment, le coût du matériau et de la technique est un sacré avantage aussi. Comme vous utilisez des matériaux naturels que vous pouvez facilement vous procurer, votre maison ne vous coûtera pas des centaines de milliers d’euros. Pour une rénovation, pourquoi ne pas se tourner vers cette méthode ?

L’efficacité isolante est aussi à ne pas négliger. Que ce soit pour l’isolation acoustique ou l’isolation thermique, le torchis est un parfait isolant pour une maison.

Cette technique est parfaite autant pour la rénovation d’anciennes maisons que pour la construction de nouveaux bâtiments.

Enfin, le dernier principal avantage du torchis, c’est sa facilité d’utilisation. Avec quelques connaissances, n’importe qui peut se lancer dans la construction d’un mur en torchis.

La maison en torchis : tout ce qu'il faut savoir sur cette technique ancestrale

Comment procéder à la construction d’une maison en torchis ?

Pour procéder à de la maçonnerie en terre crue, donc en torchis, c’est simple. Il faut d’abord savoir quelle terre utiliser. Une terre argileuse ou limoneuse sera l’idéal pour ce type de construction. Lorsque vous avez la bonne terre pour la construction de ces murs en terre crue, vous devez également vous munir de bois pour la création du support ainsi que de fibres végétales comme la tresse ou encore la corde. La paille, la terre et le sable sont les principaux matériaux.

Pour créer ce matériau, il est nécessaire de mettre ⅜ de terre, 4/8 de paille et ⅛ de sable. Le sable peut aussi être remplacé par de la chaux. La chaux NHL2 est souvent utilisée pour créer du torchis. Sachez qu’habituellement aucun enduit de finition n’est utilisé après la pose du torchis. Ainsi, la couleur de la chaux ou du sable va définir la couleur finale de l’enduit.

Pour poser le torchis, plusieurs techniques existent, mais l’une des principales techniques consiste à poser plusieurs couches et à laisser sécher entre-temps pour avoir une couche d’au moins 10 cm d’épaisseur à la fin. 

Le torchis se pose de bas en haut pour éviter que le matériau ne coule au moment de la pose. Pour adopter les bonnes techniques de pose, n’hésitez pas à regarder des vidéos ou à vous rendre sur des chantiers participatifs.