Agrandissement d’une habitation : quelles sont les 5 étapes à suivre ?

57

Il peut arriver que votre résidence ne soit plus suffisamment spacieuse pour vos besoins. Vous vous sentirez alors contraint de l’agrandir si vous ne souhaitez pas vous sentir à l’étroit. Si cette tâche peut sembler facile à exécuter, elle ne l’est pas pour autant, puisque les travaux à faire doivent suivre un certain ordre. Quelles sont les 5 étapes à suivre pour l’agrandissement d’une maison ? Lisez plutôt !

A lire aussi : Comment isoler une salle de bain humide ?

Identifiez les contraintes avant de procéder à l’agrandissement de votre maison

Si vous souhaitez réussir votre projet d’extension, vous devez, pour commencer, vous rendre dans votre mairie afin de consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui définit la région dont votre parcelle dépend et les différentes orientations de constructibilité. Le PLU vous fera avoir des indications en ce qui concerne les contraintes dont il faut tenir compte pour l’extension de l’habitation.

Au nombre de ces contraintes, il faut énumérer l’emprise au sol accessible, le respect des restrictions de propriété, les dénivelés ainsi que la nature et la qualité du terrain. Projet d’agrandissement de maison d’une complexité pas des moindres, l’extension peut être contrainte à respecter certaines limites supplémentaires exigées par votre commune.

A lire en complément : Comment remplir une déclaration préalable de travaux pour un velux ?

Demandez une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire

Les formalités administratives dépendront de la taille qu’aura votre extension future. Ces formalités sont celles-ci après :

  • il est nécessaire de faire une déclaration préalable de travaux dans le cas où vous avez un projet qui est en deçà de 20 m². L’instruction a un délai d’un mois qui est à compter à partir de la date de votre dépôt de dossier ;
  • si votre extension doit aller au-delà de 20 m² ou si vous avez une surface habitable qui excède 150 m² après travaux, il faut qu’une requête de permis de construire soit formulée au niveau de votre mairie. Il est de deux mois ici, le délai d’instruction.

Sollicitez un professionnel pour l’agrandissement de votre maison

Même dans le cas où vous avez un projet qui se trouve en deçà des restrictions qu’impose la loi, il est recommandé de recourir à un architecte, notamment si vous avez un projet d’extension quelque peu complexe. L’architecte se fera le devoir de travailler le volume de l’extension et sa forme. Il fera également le lien entre les bâtis. Le professionnel va tâcher de considérer les différentes contraintes avant de proposer un ou de nombreux projets.

Respectez la réglementation thermique (RT2012)

Une extension de maison est appelée, selon son étendue, à respecter intégralement ou partiellement la réglementation thermique 2012. Une réglementation allégée s’impose aux extensions qui ont en deçà de 50 m². Ce ne sont que les éléments ajoutés ou changés qui sont contraints à avoir une conformité avec la RT 2012. Les extensions qui vont de 50 à 100 m² doivent suivre une réglementation intermédiaire.

Pour les extensions qui vont au-delà de 100 m², la réglementation à suivre est en conformité avec la totalité des exigences liées à la RT 2012 en termes de production énergétique et d’isolation.

Déclarez auprès de l’administration la fin des travaux

Il est nécessaire que vous signaliez la fin des travaux à votre mairie. Ensuite, vous devez, dans un délai de 3 mois à partir de la fin des travaux, déclarer l’agrandissement de la superficie habitable de votre logement aux services fiscaux.