Comment devenir apprenti mécanicien ?

7

La mécanique continue de passionner les foules, avec des demandes régulières autour de ce métier vocation. Les personnes qui se dirigent vers ce job savent pertinemment qu’il est valorisant : car entretenir / réparer des véhicules avec leurs mains n’est pas donné à tout le monde. Mais comment se lancer dans ce métier et devenir apprenti mécanicien ?

Apprentissage : la voie royale de l’apprenti mécanicien

L’apprenti mécanicien fera ses armes techniques sur le terrain grâce à l’apprentissage en offrant une expérience irremplaçable et une certaine légitimité par la pratique. Qu’il s’agisse de mécanique générale, de mécanique automobile, de mécanique camion ou agricole, de mécanique moto, de mécanique bateau ou de mécanique dans le domaine de l’aviation (civile ou militaire) : l’apprentissage de base ou les spécialisations qui viendront permettront à un apprenti mécano de gravir les différents échelons.

Lire également : Autoconsommation et écologie

Car ce qui différencie un bon mécanicien d’un excellent mécanicien sera la capacité de monter en compétences, d’établir des diagnostics / de résoudre des pannes de plus en plus complexes. Car réussir à se projeter mentalement dans des problèmes spécifiques à solutionner ne sera pas à la portée de tous ou ne plaira tout le monde.

Du CAP au BTS en passant par certaines spécialisations de niveau ingénieur, ces formations pourront être réalisées en Alternance ou en Centre de Formation : les apprentis ne seront plus cantonnés qu’au fameux CAP. Les perspectives d’évolution tout au long de leur carrière pourront être des leitmotivs supplémentaires : ce qui n’est pas négligeable en termes de motivation dans une carrière.

A découvrir également : Quel type de tableau scandinave choisir ? 

Il existe donc plusieurs types et niveaux de formation pour devenir apprenti mécanicien :

  • CAP Mécanique Voitures Particuliers – CAP Véhicules Industriels.
  • Bac Pro Maintenance Véhicules Automobiles.
  • BTS MAI – BTS Constructions Métalliques – BTS Contrôles Industriels.
  • DUT Génie Mécanique et Productique – DUT Génie Industriel.
  • Licence Pro Mécanique.
  • Master Mention Mécanique…
  • Ecoles d’Ingénieur spécialisées en Mécanique (Génie, Electronique, Aéronautique, Ferroviaire, Navale, Microtechnique…).

Cette liste de différentes formations n’est pas exhaustive : car bon nombre de centres de formations, d’écoles et d’organismes privés / publics répondent aux demandes toujours plus croissantes.

Apprenti mécanicien : penser à bien s’équiper pour bien progresser

Autre paramètre et pas des moindres : avoir accès à des outils de pro pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions, avec des finitions d’outils faisant gagner un temps précieux au quotidien sera essentiel. Car un mécanicien sans outils de qualité ne sera pas aussi serein et à l’aise pour évoluer correctement dans son métier.

L’exemple des douilles sont d’une grande polyvalence (compatibles avec les clés dynamométriques, les clés à cliquet et les fameuses clés à douilles) et seront les indispensables d’un apprenti mécanicien, puis d’un mécanicien.

Elles font partie de la trousse à outils du mécanicien et seront utilisées de façon régulière. En s’équipant d’outils adaptés et de qualité, l’amortissement sera meilleur qu’en achetant des outils d’entrée de gamme (à changer plus souvent par la force des choses, impactant les bonnes sensations).

Devenir apprenti mécanicien sera donc beaucoup plus facile qu’auparavant, les nombreux diplômes et les outils de qualité aidant à plus facilement y accéder.