De quelles aides pouvez-vous disposer pour les travaux de rénovation de votre chauffe-eau ?

792

De nombreux programmes d’aides sont disponibles pour financer des travaux de rénovation sur les installations de chauffe-eau. Les équipements de chauffage représentent très souvent une part importante du budget d’énergie d’une maison, et les technologies évoluent très vite : les équipements neufs sont en général plus performants que les anciens, et disposent de technologies plus économes en énergie. Les aides financières peuvent être accordées sous forme de prime à l’installation, d’aides à l’acquisition, ou encore sous forme de réduction d’impôts.

MaPrimeRénov’

A lire aussi : Travaux énergétiques : comment les estimer ?

MaPrimeRénov’ est une aide financière qui a été créée par l’Agence nationale de l’habitat, en partenariat avec nombre de professionnels. L’objectif de l’aide est de réduire les dépenses d’énergie des logements, en finançant la rénovation des équipements d’énergie.

L’aide se décompose en 2 parties :

A lire également : Pourquoi faire appel à un cuisiniste pour l'agencement d'une cuisine sur-mesure ?

●      La première partie est une aide à l’investissement dans le logement. Les travaux de rénovation sont financés à 30% du coût des travaux.

●      La deuxième partie est une aide à la performance énergétique du logement, qui est attribuée tous les 5 ans. L’aide varie entre 40 et 60% du coût de l’opération, et le bénéficiaire doit toujours avoir au moins 40% du coût des travaux dans ses moyens.

Le propriétaire de l’installation doit remplir le dossier de demande de subvention, en faisant appel à un professionnel certifié.

MaPrimeRénov’ Sérénité

La MaPrimeRénov’ Sérénité est une prime de rénovation qui peut être versée jusqu’à 500 € pour les travaux de rénovation, de remplacement ou d’installation d’un chauffe-eau. Ces travaux doivent être réalisés par un professionnel de la rénovation certifié RGE, et le dossier doit être déposé avant la fin du mois qui suit le début des travaux.

Les travaux doivent être réalisés chez le même logement, dans les mêmes conditions, que les travaux de rénovation principaux, soit pour le compte du propriétaire, soit pour le compte d’un locataire.

La prime CEE

La prime CEE est une aide financière attribuée aux ménages qui rénovent leur chauffe-eau énergivore. C’est à dire, les chauffe-eau classés F ou G, ou encore qui dépassent les 120 L/h.

Cette prime est attribuée par le Conseil Économique, Environnement et Social, dans le cadre de la programmation pluriannuelle de l’énergie, et est en général versée par les fournisseurs d’énergie.

L’aide peut être versée en une seule fois, sous forme d’acompte. Elle est régulièrement revalorisée pour suivre l’évolution des prix des matériaux et des travaux.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt non subventionné, mais encadré par la loi. Cette aide permet à un particulier de financer la réparation, la rénovation ou l’installation d’un équipement énergétique.

Pour pouvoir bénéficier de cette aide, le projet de travaux doit respecter les conditions d’éligibilité et de ressources du prêt. Pour les particuliers, les dépenses ne doivent pas excéder 16 000 € pour un projet individuel et 34 000 € pour un projet communautaire. Les travaux doivent être réalisés par des professionnels certifiés RGE. Pour un couple, les dépenses ne doivent pas excéder 32 000 €, et pour une famille de 4 personnes, 52 000 €.

Les conditions d’éligibilité et de ressources sont précisées dans les fiches de prêt, disponibles auprès du gestionnaire du prêt. Pour connaître les gestionnaires, les conditions de dépôt et les délais, le site internet du gestionnaire du prêt est à consulter.

Le taux de TVA réduit

Les travaux de rénovation de l’installation de chauffe-eau sont souvent taxés à 10%, alors que les travaux de rénovation d’un logement sont généralement taxés à 20%. C’est pourquoi, le taux de TVA appliqué à la plupart des travaux de rénovation, y compris ceux de l’installation de chauffe-eau, est réduit à 5,5%, ce qui permet de réaliser des économies d’impôts.

Le fait de réaliser les travaux de rénovation d’un chauffage pour avoir les meilleures performances, avec un professionnel ayant les qualifications pour effectuer ces travaux permet d’être certain que les travaux seront bien réalisés, et d’être éligible aux aides réglementaires. Il existe différents types de chauffage : à gaz, électrique, au fioul, au bois ou encore solaire.

Les aides des collectivités locales

Les collectivités locales peuvent consacrer des subventions aux travaux en faveur de l’économie d’énergie. Dans certains cas, ces aides peuvent être accordées à l’installation d’une nouvelle chaudière ou d’un nouveau chauffe-eau, mais aussi pour des travaux de rénovation sur l’installation.

La plupart des collectivités locales proposent des subventions dans les communes où la température moyenne mensuelle est inférieure à 15°C, ou dans les communes où le taux de logements en inadéquation énergétique est supérieur à 15%. Les subventions sont plus fortes dans les communes où la température moyenne mensuelle est inférieure à 10°C, et dans les communes où le taux de logements en inadéquation énergétique est supérieur à 25%.

Pour savoir si votre commune demande une subvention pour un projet en faveur de l’économie d’énergie, et connaître la procédure de demande de cette subvention, il est conseillé de se rapprocher de la Maison des Collectivités Locales de la commune, ou de se renseigner sur le site de la commune.