Faites des économies cet hiver en investissant dans un poêle à bois

1166
Faites des économies cet hiver en investissant dans un poêle à bois

L’hiver est en général une période très coûteuse en termes de chauffage pour le logement. Avec les factures d’énergie qui ne cessent d’augmenter, il devient de plus en plus important de trouver des moyens efficaces pour réduire les coûts du chauffage tout en maintenant le confort dans la maison durant les saisons froides. À ce titre, l’investissement dans un poêle à bois figure parmi les solutions les plus rentables pour tous ceux qui cherchent à faire des économies sur leur consommation énergétique. Ce système de chauffage traditionnel s’avère plus rentable que les appareils récents comme le radiateur ou la chaudière. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le poêle à bois et ses avantages sur le plan économique.

Installer un poêle à bois, combien ça coûte ?

Pour mener à bien votre projet d’installation de poêle à bois, il est essentiel d’étudier en amont son coût total. Vous pourrez ainsi mieux planifier votre budget et aurez une idée claire des économies potentielles que vous ferez sur le long terme grâce à ce système de chauffage. Notez qu’il existe plusieurs modèles de poêle à bois, chacun ayant ses propres caractéristiques (forme, design, puissance, type de combustible, etc.). De ce fait, les prix pour installer cet appareil varient d’une maison à un autre, avec une moyenne de 200 euros pour une entrée de gamme, de 2000 euros pour un milieu de gamme et de 4000 euros pour un modèle de haute performance.

A lire en complément : Pourquoi opter pour l'installation d'un monte-escaliers d'occasion ?

Certains critères sont à étudier pour savoir combien coûte un poêle à bois qui peut rendre votre maison confortable en hiver tout en diminuant votre facture énergétique. Le premier facteur qui influence son prix est le type de combustible utilisé. Notez que les poêles à granulés coûtent plus cher que les poêles à bûches qui ont une meilleure durabilité et un meilleur design pour le stockage des combustibles. Vient ensuite la puissance du système. Plus la surface à chauffer est importante, plus vous aurez besoin d’un poêle à bois puissant.

Pour faire le bon choix, vous devez tenir compte de la taille de votre maison, de l’efficacité de votre système d’isolation thermique et de vos habitudes de consommation. Les poêles à bois rudimentaires (puissance inférieure à 4 kW) sont bien évidemment plus abordables que ceux dans la catégorie haut de gamme (puissance supérieure à 12 kW). Les derniers critères qui font varier le prix du dispositif sont la marque du produit en question ainsi que les coûts de la main-d’œuvre pour l’installation de votre poêle à bois.

A lire aussi : Comment bien régler le caisson de basse samsung pour un meilleur rendu sonore ?

prix du poêle à bois

Des aides pour l’installation de votre poêle à bois

À titre de rappel, le gouvernement a mis en place différentes aides pour soutenir les projets de rénovation énergétique dans le cadre de la transition écologique. Étant donné qu’un poêle à bois est un système de chauffage avec un excellent rendement, son installation peut être financée par différentes subventions, notamment :

  • l’écoprêt à taux zéro, qui est un emprunt sans intérêt permettant d’obtenir jusqu’à 50 000 euros et sert à échelonner vos dépenses dans le temps,
  • la TVA à taux réduit automatiquement appliquée par l’entreprise en charge de l’installation du poêle vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôts de 5,5 % sur le coût d’acquisition du système,
  • MaPriveRénov’ qui remplace le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), vous octroie une prime allant de 1000 à 2500 euros selon vos revenus mensuels,
  • la prime Effy, communément appelée prime énergie, qui est une subvention allant de 500 à 800 euros versée sous forme d’un chèque par les industries polluantes voulant contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Les critères d’éligibilité peuvent varier d’une subvention à une autre, mais la règle qui ne change pas est la sollicitation d’une entreprise certifiée RGE (reconnu garant de l’environnement) pour effectuer l’installation de votre poêle à bois.

Les critères pour le choix de votre poêle à bois

Le poêle à bois idéal varie selon vos besoins en matière de chauffage et les configurations de votre maison. Avant d’acheter l’appareil, faites une étude approfondie de la superficie et de la configuration de votre logement. Cette étape sert à définir la puissance du poêle dont vous aurez besoin pour assurer un confort optimal dans la ou les pièces que vous souhaitez chauffer. Si la surface est de 100 m² ou moins, un poêle à bois de 4 kW suffit pour assurer un bon chauffage. Entre 100 et 150 m², il faut un appareil de 8 à 10 kW.

Au-delà de ces superficies, il est recommandé de choisir un poêle à bois avec une puissance de 12 kW au minimum. L’étude de la disposition de la maison est nécessaire pour savoir où placer le foyer du poêle pour le chargement du bois, ainsi que pour configurer le système d’évacuation de la fumée produite par la combustion. Une bonne installation permet non seulement d’optimiser l’efficacité du système de chauffage, mais également de ne pas empiéter sur l’esthétique de votre intérieur (étant donné que le poêle prendra une place assez importante et ne peut pas passer inaperçu).

Les autres avantages d’investir dans un poêle à bois

En plus de réaliser des économies significatives sur vos factures d’énergie, l’investissement dans un poêle à bois peut vous apporter de nombreux autres avantages. Tout d’abord, il s’agit d’une solution de chauffage écologique. En effet, les bûches ou les granulés de bois ne sont pas uniquement économiques, mais sont aussi classés parmi les sources d’énergie renouvelable. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous pouvez obtenir des subventions de l’État pour l’installation de votre poêle.

La durabilité est aussi l’un des avantages du poêle à bois. Ce dernier peut durer de nombreuses années et nécessite peu d’entretien par rapport aux autres systèmes de chauffage. Vous n’aurez besoin que de deux ramonages par an (effectués par un professionnel) et d’un nettoyage régulier des cendres (par vous-même) pour être à l’abri des pannes ou des baisses de performances de l’appareil. En investissant dans un poêle à bois, vous apportez de plus une touche de convivialité à votre habitation. La chaleur douce produite par le feu et le design esthétique de l’appareil confèrent à la pièce un charme unique et une atmosphère confortable.

installer poêle à bois

Conseils pour réduire votre consommation de chauffage

L’installation d’un poêle à bois performant est le premier pas vers des économies d’énergie non négligeables, mais il reste d’autres améliorations que vous pouvez apporter à votre maison pour réduire davantage votre consommation de chauffage sur le long terme. Commencez notamment par optimiser l’isolation thermique de votre bâtiment. Cela permet de minimiser, voire de supprimer les déperditions de chaleur. Les ponts thermiques se situent principalement au niveau des combles, des murs et du plancher, mais il est aussi recommandé de bien vérifier les jonctions des portes et des fenêtres.

Pour économiser encore plus sur le coût du chauffage, vous pouvez changer vos habitudes de consommation en n’allumant l’appareil que lorsque cela est vraiment nécessaire. En contrepartie, vous pouvez laisser rentrer la chaleur du soleil autant que possible et mettre des vêtements chauds même quand vous restez à la maison. N’oubliez pas non plus d’entretenir correctement votre poêle à bois selon les préconisations du fabricant. Il faut savoir qu’un manque d’entretien fait baisser les performances du système, qui devra alors consommer plus de bois pour satisfaire vos besoins en matière de chauffage.