Isolation : quelle partie de la maison privilégier ?

55

Les travaux d’isolation sont certainement l’un des meilleurs moyens de faire baisser les factures énergétiques. En réduisant vos besoins en énergie, ils vous permettent de faire des économies et de profiter d’un meilleur confort thermique. Cependant, il n’est pas toujours évident de savoir quelle partie de la maison privilégier. Les sols, les murs, les fenêtres, le toit ? Aucune de ces zones de déperdition ne devrait être négligée. Certaines parties sont cependant plus susceptibles de laisser échapper la chaleur. Voici donc les points stratégiques à isoler en premier.

Faire un bilan énergétique pour repérer les zones de déperdition thermique

Avant de lancer les travaux d’isolation, il est nécessaire de localiser les parties où les ponts thermiques sont les plus présents. Pour ce faire, le mieux est de réaliser un bilan énergétique. Cette opération a pour but de fournir la carte des déperditions thermiques de la maison et de déterminer les solutions d’isolation adaptées.

Lire également : Quel revêtement de sol pour salle à manger ?

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, le bilan énergétique est indispensable pour savoir précisément ce qu’il faut isoler (les murs extérieurs, les planchers, les combles, les fenêtres…) et les techniques d’isolation à utiliser.

La toiture : une source de déperdition importante

Le renforcement des parois de l’habitation est une solution efficace pour lutter contre les déperditions de chaleur et pour bénéficier d’un meilleur confort thermique. C’est pour ces raisons qu’il faut éliminer les postes de perte d’énergie.

A lire en complément : Comment poser du linoléum sur du carrelage ?

Parmi les points stratégiques à isoler, la toiture constitue la plus importante. Et pour cause, elle est la principale source de déperdition thermique dans la maison. 25 à 30 % des pertes de chaleur proviendraient effectivement de cette zone, selon l’ADEME, Agence de transition écologique.

Pour éviter la circulation de l’air entre l’isolation et la sous-toiture, le mieux est d’installer une enveloppe thermique sur les parois de l’habitation. C’est ce qu’on appelle l’isolation par l’extérieur ou ITE. Cette technique convient surtout aux combles encombrés et permet de préserver l’esthétisme de l’habitat. Il est également possible d’isoler la toiture par l’intérieur. Selon l’entreprise d’isolation du site isolationbretonne.com, cette méthode est beaucoup moins coûteuse, mais n’est pas tout à fait rentable en termes d’investissement.

Bilan énergétique isolation maison

Les murs : points faibles de l’isolation

Après la toiture, ce sont les murs qui constituent la deuxième source de déperdition thermique avec des pertes de chaleur allant de 20 à 25 %. Le renforcement de l’isolation au niveau de ces parties est essentiel pour limiter la consommation d’énergie et profiter d’un confort thermique optimal, que ce soit en été ou en hiver. Deux techniques vous sont proposées, en fonction de vos besoins et de votre budget : l’isolation par l’intérieur (ITI) et l’isolation par l’extérieur (ITE).

Comme pour la toiture, l’ITI a l’avantage d’être simple à réaliser et de représenter un gain financier important. Très répandue, cette technique ne change pas l’aspect extérieur de la maison et ne réduit la surface habitable que de quelques centimètres. L’ITE, quant à elle, est relativement plus onéreuse. Elle reste cependant la meilleure option en termes de performance et d’efficacité.