Quel moteur choisir pour un portail électrique ?

625

Quand on décide d’automatiser son portail électrique, le choix du moteur est un paramètre à ne pas négliger. Ce dispositif assure un fonctionnement optimal et fiable du système. Toutefois, il existe diverses catégories de moteurs sur le marché et il peut être compliqué de trouver celui qui vous convient. Quel type de moteur choisir pour votre portail électrique ?

Choisissez un moteur à bras pour un portail électrique

Si vous souhaitez automatiser votre portail électrique, le choix du moteur est important pour assurer son bon fonctionnement. Parmi les meilleures options, le moteur à bras articulé est une excellente idée. Cette solution est à la fois pratique et polyvalente. Ce type de moteur est adapté à tout type de portail (battant ou coulissant). Que le portail soit lourd ou léger, petit ou grand, vous pourrez installer ce dispositif. Il offre également une meilleure flexibilité en ce qui concerne les angles d’ouverture. Cela lui permet de s’adapter à n’importe quel espace.

A découvrir également : Infestations de punaises de lit en ville : le point sur la situation à Lyon

Si vous hésitez, optez pour un moteur à bras pour portail électrique afin d’obtenir une motorisation pratique et facile à installer. Il peut être fixé sur des piliers ou des supports spécifiques. De plus, il nécessite moins de modifications et de travaux, contrairement aux autres types de moteurs. Il offre aussi une ouverture silencieuse et douce du portail.

Cela aide à éviter les bruits indésirables. Par ailleurs, ce type de moteur est simple à programmer et à contrôler. La définition d’horaires d’ouverture automatique et la synchronisation avec d’autres mécanismes sont des fonctionnalités supplémentaires de ce dispositif.

A lire en complément : Pourquoi faut-il utiliser un balai vapeur ?

Cependant, l’installation des moteurs à bras peut avoir des inconvénients. Ils requièrent un espace considérable pour une ouverture complète du portail. Il est déconseillé d’installer ce dispositif dans une zone peu spacieuse. Par ailleurs, beaucoup d’utilisateurs affirment que le bras apparent de ce moteur est moins esthétique.

Les moteurs à vérins

Les moteurs à vérins s’adressent aux personnes qui préfèrent des dispositifs plus fiables et robustes. Ils sont confectionnés pour supporter des portails lourds. Ils sont adaptés aux portails en fer forgé, en aluminium et en bois massif. Les moteurs à vérins sont moins encombrants par rapport aux moteurs à bras.

Leur installation est également très discrète, ce qui les rend moins visibles et préserve la beauté du portail. Toutefois, les moteurs à vérins offrent une ouverture fluide et silencieuse comme les moteurs à bras. Cela permet de limiter les bruits et les nuisances sonores. Par ailleurs, ce type de moteur convient aux espaces restreints. En effet, leur conception favorise leur adaptation aux piliers étroits.

En ce qui concerne les inconvénients, l’installation de ce type de moteur est plus complexe. Pour un fonctionnement optimal, il requiert une mise en place et une configuration précise. Ainsi, il est recommandé de faire appel à un professionnel si l’on veut réussir l’installation. Le moteur à vérin est aussi plus coûteux que celui à bras. Il est alors essentiel de prendre en considération ce paramètre quand on souhaite automatiser son portail. De plus, la motorisation par vérin n’est pas adaptée à tout type de portail.

portail électrique moteur bras motorisation maison

La motorisation enterrée pour un portail électrique

La motorisation enterrée est une technologie qui permet de dissimuler le moteur sous le sol. Elle est très prisée par les personnes qui préfèrent installer un dispositif plus esthétique. Cela confère au portail un aspect discret et épuré. Le mécanisme d’ouverture n’est pas visible. L’autre avantage de la motorisation enterrée réside dans le fait qu’elle offre à l’utilisateur un niveau de sécurité supplémentaire. Dissimulé au sol, il est moins détectable et complique les tentatives de vandalisme et de sabotage, ce qui limite les risques de désactivation malveillante du moteur.

Ce type de motorisation permet également de protéger le moteur des aléas climatiques et des intempéries (neige, pluie, vent). Ainsi, la durée de vie de ce moteur est plus longue, contrairement aux autres formats. C’est l’une des raisons pour lesquelles la motorisation enterrée est adaptée aux régions où les conditions météorologiques sont défavorables et les intempéries sont fréquentes. Étant isolé, ce format de moteur fonctionne silencieusement, car les bruits et les vibrations sont atténués. Cela aide à éviter les nuisances sonores.

Toutefois, l’installation de la motorisation enterrée est plus complexe que celle des deux moteurs cités précédemment. En effet, elle requiert des travaux de creusement pour la création de la tranchée (zone où le moteur sera installé). Cette phase est importante, car elle nécessite une planification minutieuse et l’expertise d’un professionnel.

L’entretien de la motorisation enterrée est également très compliqué, puisque l’accès au dispositif est très difficile (en raison de son emplacement souterrain). Cela implique plus de temps et d’efforts. Cette option est aussi plus onéreuse comparée aux autres types de moteurs et elle nécessite des frais supplémentaires liés aux travaux de creusement.