3 signes d’humidité ascensionnelle chez vous (et ce qu’il faut faire)

56

Remontées capillaires ou encore remontées d’humidité par capillarité, l’humidité ascensionnelle est un problème qui peut causer d’énormes dégâts à votre habitation. Elle peut même avoir des répercussions sur votre santé et votre portefeuille. Si vous vous demandez comment reconnaître ce phénomène, voici 3 signes d’humidité ascensionnelle à repérer chez vous, afin d’agir rapidement et efficacement avec le bon traitement.

Qu’est-ce que l’humidité ascensionnelle et comment se forme-t-elle ?

On parle d’humidité ascensionnelle lorsque l’eau présente dans le sol pénètre et remonte dans les murs d’un bâtiment. Cette humidité remonte facilement dans vos murs, lorsque les matériaux utilisés pour la construction de ces derniers sont poreux.

Lire également : Pose d'une cuisine sur mesure, en kit ou en référence d'usine

Le frottement entre les murs et le sol provoque également un phénomène électromagnétique qui facilite les remontées. Ces dernières peuvent atteindre des sommets, parfois deux mètres. Même si les caves et les garages sont en général les premiers endroits atteints, les pièces à vivre n’en sont pas épargnées.

3 signes de remontées d’humidité dans votre maison

On confond généralement l’humidité ascensionnelle avec d’autres types d’altérations, tels que l’infiltration et la condensation. Pour éviter cette confusion, certains signes vous permettront de savoir s’il s’agit ou non d’une humidité ascensionnelle. Ce phénomène peut se manifester aussi bien sur les murs intérieurs que sur les murs extérieurs. Vous reconnaîtrez ces remontées capillaires aux 3 signes suivants.

A lire aussi : 3 experts pour entretenir votre maison

Les taches d’humidité au bas de vos murs

Si votre sol se dégrade et que les plinthes se décollent, il s’agit certainement d’une humidité ascensionnelle. Vous pouvez également toquer sur vos murs pour voir si le plâtre sonne creux. Si tel est le cas, vos murs sont peu résistants et très sensibles aux remontées capillaires.

humidité ascensionnelle traitement

La présence de moisissure et d’odeur de renfermé

L’humidité ascensionnelle se manifeste aussi par une odeur très désagréable qui peut devenir insupportable à la longue. Des signes apparents comme les moisissures commencent alors à se déclarer sur le bas des murs. Vous remarquerez donc ces moisissures malsaines dans le bas d’un mur du rez-de-chaussée ou dans la cave.

La dégradation du parement des murs

Lorsque vous constatez que l’embellissement des murs se dégrade et que le papier peint se détache, il est fort probable que ce soit un problème d’humidité ascensionnelle. On peut également citer les enduits et la peinture qui font des cloques, ainsi que l’apparition des fissures, des efflorescences et des mousses.

Comment traiter l’humidité ascensionnelle et empêcher qu’elle ne se reproduise ?

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour traiter les problèmes de remontées capillaires de façon efficace. On tiendra compte de l’ampleur des dégâts pour choisir la méthode appropriée. Il est tout à fait possible que vous le fassiez vous-même. Toutefois, l’aide d’un professionnel est généralement recommandée pour un traitement efficace sur le long terme.

Ce dernier vous aidera à débarrasser vos murs de toute impureté, que ce soit les taches, les microbes, les bactéries et les champignons. Il pourra également réaliser un décapage minutieux pour offrir une seconde vie à vos parois.

En fonction du diagnostic, il procédera au traitement adapté à votre problème d’humidité ascensionnelle. Il peut s’agir :

  • de l’injection de produits hydrofuges (une technique pratique et fiable qui consiste à créer une barrière hydrofuge, en injectant un produit de masse dans les murs humides),
  • de l’assèchement des murs humides grâce à une centrale d’assèchement électromagnétique ou géomagnétique,
  • de la mise en place d’un système de drainage du sol (cette opération permet d’évacuer les eaux avant qu’elles n’atteignent la fondation, mais ne garantit pas une étanchéité à 100 %),
  • du traitement par gravité en utilisant des produits imperméabilisants,
  • du cuvelage grâce à une application d’enduits de cuvelage à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison, selon la situation.

Si votre maison ne souffre pas encore d’humidité ascensionnelle, nous vous recommandons de mettre en place des mesures préventives. Vous avez par exemple la possibilité de faire une saignée pour protéger vos murs, en y introduisant une membrane étanche. Cette opération s’effectue généralement lors d’importantes rénovations.