4 conseils pour aménager une cave à vin chez soi 

1778

La cave à vin permet de maintenir vos bouteilles de vin ou de champagnes dans de meilleures conditions. Elle n’est pas exclusivement réservée pour les œnophiles ou les gros consommateurs. Elle est destinée à tous ceux qui souhaitent avoir leurs bouteilles de vin à portée de main. Alors, quel que soit le type de consommateur que vous êtes, vous pouvez posséder une cave chez vous. Cet article vous propose 4 conseils pour aménager une cave à vin.

Le choix de l’emplacement

L’aménagement d’une cave à vin chez soi passe d’abord par le choix de l’emplacement. Pour cette première étape, deux possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez aménager la cave dans une armoire à vins, dans une pièce ou un endroit existant dans le logement. Il convient de notifier que’opter pour un local existant implique la réalisation de longs travaux d’isolation. Toutefois, vous obtiendrez un espace très agréable.

Lire également : Pourquoi opter pour un décanteur dans le traitement des eaux usées et des boues ?

Si vous recherchez une alternative plus économique, l’installation d’une cave à vin dans une armoire est plus appropriée. Cette dernière est dotée de parois isolantes et de vitres anti-UV. Elle assure donc la conservation des vins comme le chateauneuf du pape. Elle existe sous plusieurs modèles et tailles.

L’isolation et le maintien du taux d’humidité

La conservation du vin se fait généralement dans un lieu idéalement isolé et hors des variations de température. Pour cela, si vous avez choisi un local existant pour l’aménagement, assurez-vous qu’il soit loin de la chaudière. De même, il ne faut pas que les murs soient trop humides. Essayez d’isoler le plafond et le sol avec du sable ou du gravier (sol) et de la laine de verre ou polystyrène (plafond).

A découvrir également : L'assurance automobile : ce que tout conducteur doit savoir !

Par ailleurs, retenez que le taux d’humidité est d’une importance capitale dans une cave. Le taux optimal est de 70 %. Il est inadmissible qu’il descende en dessous de 50 %. En effet, lorsque l’hydrométrie de la cave est trop faible, cela empêche les bouchons de maintenir leur étanchéité. Par contre, lorsqu’elle est trop élevée, les étiquettes et même les bouchons peuvent s’abîmer. Alors si la pièce n’est pas assez ventilée, vous pouvez utiliser des appareils pour humidifier l’air.

L’aération et l’éclairage

Pour une meilleure conservation du vin, l’aération est également nécessaire. Votre cave doit être aérée légèrement et constamment. Si vous notez une absence d’aération, il est conseillé de faire un petit trou dans la porte ou de la relever de deux centimètres pour faire entrer l’air. Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous servir d’un climatiseur. En outre, pensez à éclairer la pièce avec des ampoules de faible puissance.

La stabilisation et le rangement

Pour vieillir naturellement, le vin ne doit pas être secoué. Alors, au cours de l’aménagement, il est conseillé de bannir toutes les sources de vibrations. Pour finir, il faut que l’aménagement de la cave soit constitué de plusieurs rangements différents. Ainsi cela vous permettra de mieux vous retrouver.

Alors, investissez dans les supports pour verre à pied, les étagères, les tiroirs et dans des matériaux solides pouvant supporter de lourdes charges. Toutefois, retenez que les bouteilles de vin doivent être couchées et inclinées légèrement. Ainsi le bouchon en liège sera en contact permanent avec le vin. Il est conseillé de mettre les vins rouges en haut, les vins rosés au milieu et les vins blancs en bas pour qu’ils puissent capter la fraicheur.

Le choix des équipements de contrôle de la température et de l’hygrométrie

Le choix des équipements de contrôle de la température et de l’hygrométrie est également primordial dans l’aménagement d’une cave à vin. En effet, une température stable et un taux d’humidité optimal sont indispensables pour assurer la conservation du vin.

Pour cela, il est recommandé d’investir dans un thermomètre ou un hygromètre électronique qui vous permettra de mesurer avec précision ces différents paramètres. Il existe également des systèmes automatiques qui régulent eux-mêmes ces conditions environnementales. Certains modèles peuvent même être programmés pour simuler les variations saisonnières naturelles que subit le vin en cours de vieillissement. Veillez à ne pas surchauffer votre cave car cela pourrait endommager vos vins.

L’idéal étant une température comprise entre 10 et 15°C avec un taux d’humidité compris entre 70% et 80%. Pour maintenir cette humidité relative constante, vous pouvez utiliser des diffuseurs ou humidificateurs spécifiques, mais aussi éviter tout contact avec les murs extérieurs où se forme souvent une forte condensation.

Les règles à suivre pour la conservation et la dégustation des vins

Une fois votre cave à vin aménagée, pensez à bien respecter certaines règles pour la conservation et la dégustation de vos précieux flacons. Évitez les variations brutales de température qui peuvent endommager le bouchon ou altérer les arômes du vin. Pensez à bien choisir les vins à conserver (certains nécessitant plusieurs années avant d’être consommés). Vous pouvez aussi noter sur chaque étiquette les dates d’achat et/ou de consommation optimale.

Pour la dégustation elle-même, pensez à bien sortir préalablement les vins choisis afin qu’ils atteignent une température idéale entre 16°C et 18°C selon leur type. N’hésitez pas à faire appel à un sommelier professionnel pour vous guider en cas de besoin !