Clématite grimpante : plantation et entretien de la plante et des fleurs

338

Vous connaissez la clématite ? Cette plante grimpante est assez capricieuse, car elle requiert ses propres repères et un entretien tout particulier. Si la clématite est à son aise dans son environnement, vous pouvez être sûr qu’elle se développera rapidement. Nous vous expliquons dans cet article comment prendre soin d’une clématite mais aussi comment la planter en pot et en pleine terre.

Les caractéristiques de la clématite

La clématite est l’une des plantes grimpantes les plus connues. Souvent utilisée pour recouvrir une pergola, une palissade, un treillage ou même pour cacher un escalier extérieur, cette plante grimpante est connue pour ses superbes fleurs généreuses.

A découvrir également : Comment faire pousser un avocatier à la maison ?

De la famille des Renonculacées, la clématite a pour nom Clematis en latin. Elle peut facilement atteindre les 10 mètres en extérieur si son exposition et son sol sont adaptés à son bon développement.

La clématite possède un feuillage caduc qui peut aussi être persistant. La floraison de cette belle plante se fait du mois de mars au mois d’octobre. Bien souvent, la floraison de la clématite est assez généreuse (plante florifère), ce qui explique les raisons pour lesquelles les jardiniers l’apprécient autant.

A lire aussi : Les amenagements pour un jardin agreable a vivre.

Chez les pépiniéristes, on trouve de nombreuses couleurs de clématite ainsi que des variétés diverses : clématite à petite fleur, clématite à grande fleur… Les clématites à grandes fleurs ont un plus large choix de couleurs. La variété de clématite la plus connue est de couleur violette (variété Président).

Les clématites herbacées, elles, sont à l’aise dans les jardins de rocaille où elles font office de plantes vivaces. Avec leur floraison estivale (fin août / septembre), elles embellissent les jardins en un clin d’œil. Les clématites peuvent aussi servir à mettre au point des guirlandes de fleurs vivantes, selon leur variété.

Floraison de la clématite : des fleurs aux tons variés

La clématite est une plante dont les fleurs peuvent prendre des tons bleus, violets, roses, rouges, blancs et noirs. Les clématites à grandes fleurs arborent des fleurs ayant un diamètre de 10 à 20 cm, tandis que les clématites à petites fleurs ont un diamètre de 3 à 7 cm.

La variété The President est une clématite de couleur violet foncé, très prisée pour ses grandes fleurs qui arrivent au printemps. Certaines clématites ont une double floraison (c’est d’ailleurs le cas de la variété The President). Le première floraison de cette clématite arrive généralement au mois de mai voire en juin, tandis que la seconde floraison arrive au mois de septembre.

Les fleurs de la clématite, selon les espèces choisies, peuvent être odorantes. Il est toutefois beaucoup plus courant d’avoir des clématites à feuillage persistant que des fleurs odorantes : le parfum des clématites n’est pas la caractéristique principale de ces fleurs.

Par ailleurs, la clématite produit de petits fruits non comestibles mais parfaits pour la décoration d’extérieur. Ces petits fruits plumeux tiennent plusieurs mois après leur apparition et après la floraison. Raison de plus pour choisir une clématite pour votre jardin !

Les besoins de la clématite

Contrairement au lierre qui possède de nombreux crampons, la clématite utilise ses pétioles pour s’enrouler autour du support choisi. Une clématite ne peut donc pas se développer contre un mur vierge. Un joli treillage de bois est recommandé, avec une bonne circulation de l’air.

La clématite, pour bien se développer, a besoin d’avoir les pieds au frais. Si elle est heureuse en exposition ensoleillée, elle a toutefois un réel besoin de fraîcheur au sol.  Pour permettre cela, vous pouvez planter d’autres petites fleurs au pied de la clématite. Celles-ci vont faire de l’ombre et garder le pied de la clématite au frais. De manière alternative, on peut placer des tuiles autour du pied afin de protéger celui-ci du soleil.

La clématite a également besoin d’un sol profond, ainsi que d’une bonne respiration avec le mur qui sera son support. Ainsi, on choisira un mélange de terreau, de tourbe (ou terre de bruyère) et de terre de jardin pour bien accueillir la clématite au moment de la plantation en pleine terre, surtout si le sol paraît pauvre.

Les sols rocailleux et calcaires ne sont pas conseillés pour planter des clématites : elles préfèrent les sols argileux et siliceux, bien frais, bien drainés (pas d’eau stagnante) et riches.

La clématite reste une plante à fleurs un peu capricieuse. Là où elle pousse, ne la bougez plus. Si elle ne prend pas, vous ne pourrez pas l’y forcer. Tout est une question d’exposition et de qualité de sol.

Clématite : une plante qui s’adapte plus ou moins au climat

Les plantes du genre clematis peuvent très bien vivre en pot ou en bac, tant qu’un treillage permet à la plante de se tenir en hauteur. En pleine terre, elle a plus de chances de recouvrir un mur entier, à la longue, si elle garde toujours son pied principal au frais. Les espèces les plus vigoureuses de clématites sont idéales si vous avez l’intention de recouvrir un pan de mur entier.

En revanche, sachez que si vous privilégiez une floraison abondante, ce sont les espèces les moins vigoureuses de clématites qu’il faudra choisir. La région dans laquelle vous vivez, le climat et l’exposition de votre jardin déterminent donc aussi le type de clématite que vous pouvez choisir.

Une clématite peut s’adapter un minimum au climat mais ne prendra pas si vous décidez de la planter en période de gel ou de fortes chaleurs.

Comment planter une clématite ?

Vous avez acheté une clématite en jardinerie ? Aidez-la à partir du meilleur pied en la chouchoutant ainsi :

  • L’emplacement de la clématite est à choisir avec soin : sol frais et exposition ensoleillée ;
  • Le type de sol qui accueillera la clématite doit être riche, voire argileux ou siliceux ;
  • L’espace entre le pied et le mur doit être au minimum de 20 cm.

Sans ces deux paramètres essentiels, une clématite a peu de chances de pousser confortablement. Pour bien planter votre clématite, préparez un lit de graviers au fond du trou qui accueillera votre clématite. Ceci permet à l’eau de ne pas stagner et au sol d’être parfaitement drainé.

Inclinez bien la motte de votre clématite au moment de la placer en terre : elle doit pencher vers le support qui l’attend. Ne plantez pas la tige sur une profondeur supérieure à 10 centimètres. Si la clématite a bel et bien besoin d’un sol profond, sa tige ne doit pas être trop immergée au moment de la plantation.

Ne fertilisez la terre avec un produit adapté aux plantes fleuries au moment de la plantation que si vous estimez que votre terre de jardin est trop pauvre.

Plantation de la clématite en pot

Pour planter votre clématite en pot ou en bac, vous pourrez privilégier des variétés comme Clematis Alpina, plus adaptées. En effet, cette clématite ne croît pas à la même vitesse que certaines clématites plus vigoureuses.

Choisissez un terreau adapté aux plantes à fleurs ou faites un bon mélange riche de terre de bruyère / tourbe / terreau et de terre de jardin.

Prenez un large pot ou un bac haut et percé dans le fond. Placez votre clématite dans le bac et veillez à bien installer une couche drainante de billes d’argile ou de graviers dans le fond du pot. La clématite va croître et se développer sur son treillage si elle est bien exposée au soleil et si son pied reste au frais.

La clématite n’aime pas qu’on l’oublie en plein soleil et dans la sécheresse, mais elle ne supporte pas non plus de tremper dans une soucoupe. Un entretien rigoureux est attendu en été : la terre doit rester humide sans être détrempée.

Entretien de la clématite

Une fois plantée, votre clématite a besoin d’un entretien minimal, notamment en ce qui concerne son arrosage et sa taille. La clématite vous montrera bien vite si elle n’est pas au bon emplacement ou dans les bonnes conditions de pousse.

Arrosage de la clématite

En pleine terre, si votre clématite ne prend pas bien mais que l’emplacement vous paraît adapté, protégez bien son pied des rayons du soleil, avec par exemple la plantation d’autres fleurs, la pose d’un paillis, de pierres ou de tuiles. Le sol doit être constamment humide sans être détrempé.

En pot ou en bac, l’arrosage de la clématite est bien plus régulier, dû à l’évaporation plus importante de l’eau. Aucun engrais n’est en général requis, mais en bac ou en pot, la plante peut avoir besoin d’un coup de pouce au printemps.

Au bout de 3 ans dans le même contenant, rempotez votre clématite.

La taille de la clématite

La clématite peut être taillée, surtout les variétés les plus vigoureuses qui peuvent recouvrir tout un pan de mur. Les variétés en pot peuvent aussi être taillées, la règle d’or étant que si la clématite est taillée, elle donne plus de fleurs.

La taille de la clématite se fait toujours après la dernière floraison et après l’hiver, lorsque la plante est prête à repartir en croissance (mois de février). Rabattez les tiges qui ont fleuri l’année précédente à 50 cm du sol. Les clématites à petites fleurs, elles, tolèrent une taille d’été. Ne touchez pas aux jeunes tiges de l’année en cours.