Comment faire pousser un avocatier à la maison ?

1723

La solution pour consommer quotidiennement des avocats frais et bio est d’en planter chez soi. La culture de ceux-ci nécessite la maitrise de certaines techniques de culture. Vous devez avant tout disposer d’un noyau d’avocat qui servira de semence sans oublier le de quelques étapes pour arriver à faire pousser votre arbre. Entre autres, vous aurez à préparer le noyau, le mettre en terre et l’entretenir tout au long de sa croissance. Apprenez-en plus dans cet article.

Préparer le noyau d’avocat

Première étape indispensable, la préparation du noyau d’avocat consiste à couper l’avocat en deux et retirer son noyau. Dans ce sens, prenez le soin de conserver le noyau intact. Ce dernier doit ensuite être extrait en toute aisance. Il devra être préparé de sorte que sa pousse soit optimale, une fois planté. Pour ce faire, il faut :

A lire en complément : Quand planter les plants de salade ?

Afin de réussir la plantation, optez pour un avocat dur et ferme.

Faire germer le noyau d’avocat

Pour ce faire, vous devez :

  • Remplir un verre d’une certaine taille avec d’eau à température ambiante ;
  • Disposer le noyau à l’intérieur du verre de sorte à introduire sa moitié inférieure en gardant la pointe à l’air libre. Dans ce cas, les cure-dents doivent s’allonger autour du verre.
  • Placer le verre dans une zone où le noyau sera facilement exposé à la lumière du jour, de préférence à côté d’une fenêtre ou au sein d’une pièce chaude d’environ 20°C.
  • Vérifier de manière régulière le niveau de l’eau pour conserver la partie inférieure du noyau immergée.
  • Changer l’eau par semaine pour prévenir l’apparition d’éventuelles moisissures

planter avocatier

Suite à 2 voire 6 semaines d’entretien, vous pouvez commencer à observer certains changements. En effet, la peau du noyau aura tendance à se rider. Cela est précédé du détachement complet de cette peau. Par la suite, le noyau pourra se fendre progressivement en laissant passer les racines. C’est à ce moment qu’un germe aérien poussera pour donner un bourgeon. Pendant cette période, pensez à renouveler l’eau quasiment tous les jours pour éviter l’apparition de moisissures.

Dès que les racines atteignent 10 cm, vous pouvez penser à mettre l’avocat dans la terre. Pour information, la plupart des noyaux ne pourront pas germer. De fait, cultivez-en plusieurs pour augmenter vos chances d’obtenir un avocatier. L’autre possibilité, c’est d’utiliser le terreau humide pour mettre en terre le noyau. Par la suite, vous devez arroser régulièrement pour conserver l’humidité jusqu’à l’apparition des premières pousses.

Planter et mettre en terre l’avocat

Pour assurer la plantation  et la mise en terre de l’avocat, suivez les étapes suivantes :

  • Disposer d’un pot ou récipient d’une certaine taille avec un diamètre d’environ 25 cm ;
  • Utiliser les billes de gravier ou d’argile pour créer une couche drainante au fond du récipient et y verser du terreau de sorte à le remplir ;
  • Insérer de l’humus ;
  • Faire un petit trou dans la terre pour y introduire le noyau d’avocat ;
  • Positionner le récipient ou le pot à la lumière ;
  • Arroser régulièrement le noyau.

Ainsi, vous parviendrez à planter et à faire pousser un avocatier à la maison.

Entretenir l’avocatier : arrosage, fertilisation et taille

Une fois l’avocatier planté, pensez à bien lui prodiguer les soins adéquats. Voici comment bien entretenir votre arbre :

Arrosage

L’arrosage est essentiel pour la croissance et le développement de l’avocatier. Pour éviter le dessèchement des feuilles et des branches, veillez à ce que la terre soit toujours humide sans toutefois trop mouiller les racines. L’idéal serait d’arroser régulièrement selon les besoins en eau de l’arbre.

La fertilisation permettra à votre avocatier de pousser plus rapidement et d’être plus productif en fruits. Utilisez un engrais organique riche en azote, phosphore et potassium pour nourrir régulièrement votre plante.

La taille n’est pas obligatoire mais elle peut être bénéfique pour favoriser une meilleure production de fruits. Réalisez-la lorsque la plante atteint environ un mètre de hauteur en coupant la tige principale afin d’encourager le développement latéral du feuillage.

Veillez aussi à surveiller l’apparition éventuelle de maladies ou parasites qui peuvent affecter vos plants d’avocats comme par exemple :

• Les acariens rouges
• Les pucerons verts ou noirs
• Le chancre soufré qui provoque des ulcères sur toute partie aérienne.

En suivant ces conseils d’entretien, vous pourrez profiter des délicieux avocats de votre propre récolte tout en apportant une touche verte à votre maison.

Récolter les avocats : savoir quand et comment les cueillir

L’avocat est un fruit qui ne mûrit qu’une fois cueilli. Vous devez savoir quand et comment récolter les avocats pour obtenir une qualité optimale.

Pour commencer, il faut savoir que la période de récolte dépend du type d’avocatier planté. En général, l’avocatier Hass est le plus cultivé en raison de sa grande productivité et de son goût exceptionnel. Les fruits sont prêts à être récoltés environ 6 mois après la floraison. Pour vérifier si vos avocats sont mûrs, observez leur couleur : ils doivent être foncés (noirs ou violets) et légèrement souples au toucher.

Si vous souhaitez accélérer le processus de maturation des avocats encore sur l’arbre, voici quelques astuces simples :
• Coupez les feuilles autour des fruits
• Placez un sac en papier autour du fruit pour emprisonner le gaz éthylène produit naturellement par celui-ci
• Exposez les fruits à la chaleur pendant quelques jours.

Une fois que vos fruits sont mûrs, il est temps de les cueillir ! Évitez toutefois d’utiliser une échelle pour monter dans votre arbre ; cela risquerait d’endommager votre plante ainsi que ses branches fragiles. Utilisez plutôt une tige métallique flexible avec un panier attaché au bout pour attraper délicatement vos avocats sans abîmer l’arbre ni les fruits eux-mêmes.

N’hésitez pas à conserver vos avocats au frais pour prolonger leur durée de vie et en profiter plus longtemps. Ils se conservent très bien à température ambiante s’ils ne sont pas encore mûrs, mais une fois coupés, il est préférable de les placer dans un sac plastique avec quelques gouttes de jus de citron et de les réfrigérer.

En suivant ces conseils simples, vous pourrez profiter pleinement des avantages d’avoir votre propre avocatier chez vous !