Les avantages d’investir dans un bon scarificateur

24

Le scarificateur fait partie des outils indispensables au bon entretien d’une pelouse au même titre qu’un émousseur. Complémentaire à la débroussailleuse et à la tondeuse, son usage apporte de nombreux bienfaits à votre jardin. Il est disponible en différents modèles, parmi lesquels vous pouvez choisir le plus approprié selon certains paramètres. En suivant nos conseils d’utilisation et d’entretien, vous profiterez de votre appareil le plus longtemps possible. Découvrez pourquoi il est bénéfique d’investir dans un bon scarificateur.

À quoi sert un scarificateur, exactement ?

Outil de jardinage, le scarificateur redonne vie à votre pelouse et favorise sa longévité. L’opération de scarification s’effectue en réalisant des incisions dans le sol grâce aux couteaux métalliques du scarificateur. Pendant son travail, le scarificateur permet une meilleure infiltration de l’eau lors de l’arrosage. De même, le passage de cet appareil permet une aération du gazon et une meilleure pénétration des engrais et autres nutriments dans le sol. Ainsi, l’action de scarification favorise la repousse et par conséquent la densification de votre pelouse.

A lire aussi : Quand et comment utiliser le compost ?

Le scarificateur se charge également du nettoyage en profondeur de cette dernière. Il se différencie de la tondeuse qui ne s’occupe que de tailler les herbes pour les niveler. De plus, l’action du scarificateur seule ne suffit pas. Il faut coupler votre action avec un émousseur qui lui élimine les mousses. Ce outil gratte la pelouse en surface pour éliminer les impuretés et permettre au gazon de respirer. Vous l’aurez compris, l’utilisation d’un scarificateur et d’un émousseur sont indispensables et complémentaires à votre pelouse. D’autre part, il faudra trouver le bon modèle de scarificateur qui répond à votre surface mais également à votre exigence de qualité et de service après-vente.

Les avantages de posséder un scarificateur

Avoir un scarificateur en votre possession vous aide avant tout à aérer votre pelouse pour une meilleure infiltration de l’eau et des engrais. Il contribue ensuite à la pousse du gazon, à le densifier et simplifie son entretien au quotidien.

Lire également : Est-ce que le compost attire les moustiques ?

Faire respirer la pelouse

Les mousses constituent un vrai danger pour la pelouse. Les conséquences de ce phénomène destructeur proviennent principalement :

  • d’une pelouse à l’ombre ou par un manque d’ensoleillement,
  • des tontes trop courtes,
  • d’un sol mal aéré,
  • d’un sol pauvre en potasse, magnésium ou calcium
  • ou bien d’une acidité excessive du sol.

Le scarificateur va optimiser le drainage de votre gazon et le faire respirer tandis que que l’émousseur va retirer les mousses et le feutre en entier pour rétablir l’état de votre pelouse.

scarificateur

Facilite la pousse du gazon

Pour que les herbes de votre gazon puissent pousser, elles ont besoin d’engrais. Si ces accélérateurs de croissance sont ajoutés à un sol couvert d’herbes nuisibles, leur action sera bloquée. C’est pourquoi vous devez passer le scarificateur avant tout rajout d’engrais. Lors de son passage, le scarificateur lacère et arrache les végétaux qui étouffent votre gazon. Celui-ci et ses racines peuvent alors mieux respirer pour un développement optimal de vos plantes.

Simplifie l’entretien de la pelouse

L’entretien d’une pelouse passe par un arrosage efficace. Or, une pelouse non scarifiée retient l’eau à la surface, ce qui empêche de nettoyer vos herbes des bactéries et de les alimenter. Nous vous conseillons de passer le scarificateur une à 2 fois par an pas plus. Il faudra compléter cette action par un émousseur qui lui s’utilise régulièrement pour profiter d’une pelouse soignée et toujours verdoyante.

Les différents modèles de scarificateurs sur le marché

Il existe trois sortes de scarificateurs, à savoir le scarificateur manuel, le scarificateur électrique et le scarificateur thermique.

Le scarificateur manuel

Adapté aux pelouses ou jardins de petite superficie (0 à 50 m²), le scarificateur manuel possède un long manche et un rouleau. Ce dernier est composé de diverses lames qui arrachent les déchets, végétaux et mousses qui se sont collés à la pelouse. Pour le mettre en marche, il suffit de faire avancer le rouleau grâce au manche.

Le scarificateur électrique

Relié à une source électrique, le scarificateur électrique possède plus de puissance que le modèle manuel. Doté de couteaux et d’un cylindre, il est adapté pour scarifier de 100 à 200m² de terre gazonnée. Toutefois, il faut que son câble électrique soit suffisamment long sauf s’il comporte des batteries.

Le scarificateur thermique

Il constitue la version la plus avancée du scarificateur. Il est en effet composé d’un moteur à essence. Avec un scarificateur thermique, vous n’avez pas besoin d’électricité pour mener votre opération de scarification. Vous pouvez vous mouvoir facilement sur toute l’étendue de votre pelouse. Doté d’un moteur puissant, le scarificateur thermique se déplace à grande vitesse et pratique pour une surface de terrains dès 200 m². Il peut également opérer sur des terrains cahoteux ou inclinés.

Comment choisir le scarificateur le mieux adapté à vos besoins ?

Tout le monde a besoin d’un scarificateur pour sa pelouse. Avant de passer votre commande, vous devez cependant choisir votre scarificateur selon certains critères importants tels que sa puissance opérationnelle, sa durabilité, son efficacité, l’aspect de ses lames et la facilité dans son maniement.

La puissance opérationnelle du scarificateur

La puissance à laquelle un scarificateur manuel opère dépend de la force de celui qui l’actionne. Il convient aux personnes qui souhaitent scarifier un petit gazon tout en se dépensant physiquement. Dans le cas où votre terrain se situe entre 50 et 200 m², privilégiez un scarificateur électrique de 1 000 W. Au-delà de cette superficie, optez pour un modèle avec une puissance allant de 1 300 à 1 800 W. Les grands jardins de plus de 200 m pourront être scarifiés avec des scarificateurs thermiques de 2000 W environ.

scarificateur

La durabilité et la qualité du scarificateur

Ces deux critères sont déterminants pour garantir l’efficacité de l’appareil. Vous devez ainsi privilégier les scarificateurs robustes dont les composantes sont conçues avec des matériaux résistants comme l’acier. Si vous avez le choix entre des marques françaises ou étrangères, optez surtout pour des scarificateurs fabriqués par des marques spécialisées dans le jardinage avec une garantie constructeur d’au moins 2 ans comme l’exige la loi. Soyez aussi attentifs à l’entretien de votre machine et les pièces détachées en cas de réparation.

L’importance des couteaux

Le scarificateur adéquat comporte des couteaux conçus en acier. Ceux-ci sont soudés (position fixe ou mobile) sur un rotor ou cylindre qui va permettre la rotation dans la terre. Plus le nombre et la largeur des couteaux seront importants et plus l’action du scarificateur sera performante.

La facilité dans le maniement

Quel que soit le type de scarificateur que vous envisagez d’acquérir, vous devez vérifier qu’il est confortable dans vos mains. Un scarificateur avec une bonne prise en main doit posséder 4 roues assurant sa stabilité, un système de démarrage rapide et simple ainsi qu’une molette de réglage.

Comment utiliser un scarificateur de manière sûre et efficace ?

L’efficacité d’un scarificateur sur votre gazon dépend des précautions que vous prenez avant, pendant et après l’opération. Avant de commencer une scarification, vous devez tondre la pelouse à ras entre 2 et 3 cm. Ensuite, délimitez la zone à scarifier en éloignant les enfants et les animaux domestiques à environ 15 m. Veillez également à retirer tout obstacle pour l’appareil, tel que les pierres, capable d’entraver l’action du scarificateur.

Dès que ces éléments sont en place, vérifiez l’état de votre appareil (tambour de scarification, câble électrique et bon niveau de l’huile moteur). Vous devez par la suite régler le scarificateur selon la profondeur de l’opération et la hauteur du guidon souhaitées. Lors du démarrage de l’appareil, inclinez-le légèrement vers l’arrière. Dès qu’il tourne, reposez-le au sol et commencez la scarification. Au début, orientez vos passages dans la longueur avant de continuer sur la largeur pour que la zone soit totalement couverte.

À la fin de la manœuvre, fermez le robinet à essence et coupez le moteur. Attendez par ailleurs le refroidissement du pot d’échappement avant de le nettoyer. Pour un résultat durable, évitez de fouler votre pelouse après l’opération pour permettre au gazon de retrouver sa densité. La scarification d’un gazon doit être effectuée 2 fois par an, à l’entame du printemps et pendant l’automne. Vous devez en revanche patienter 2 à 3 ans avant de scarifier une nouvelle pelouse pour éviter sa détérioration.

Comment prendre soin de votre scarificateur pour qu’il dure plus longtemps ?

Un scarificateur durable vaut mieux qu’un appareil qui ne performe que pour peu de temps. Pour assurer la pérennité de votre appareil, vous devez en prendre soin. Avant toute manipulation, assurez-vous d’avoir lu le manuel d’utilisation. Ce document vous indiquera comment entretenir votre appareil pour vous en servir en toute sécurité. En général, vous devez nettoyer le scarificateur après chaque usage. L’entretien commence par le nettoyage du carter, des roues et de leurs axes. Équipé de gants épais et d’un outil en bois, enlevez tous les déchets qui s’y sont accolés. En cas de nécessité, vous pouvez les rincer par un jet d’eau à pression normale.

Le contrôle régulier de l’état des couteaux est également une étape indispensable. Veillez de plus, à la fin de chaque utilisation, à ce que les filtres soient et demeurent propres. Vous pouvez nettoyer le filtre à air à l’essence et le filtre à bain d’huile avec du détergent liquide. Quant au moteur, procédez à sa vidange régulière (toutes les 50 h ou 3 ans après la première échéance) auprès d’un professionnel. Dès que vous remarquez l’usure de n’importe quel élément de votre scarificateur, sollicitez un professionnel pour le remplacer. Pour finir, procédez au dépoussiérage du reste de l’appareil avec une brosse.