Les conséquences des mauvaises pratiques d’isolation extérieure

907

Réaliser une installation incorrecte ou un mauvais entretien du système d’isolation extérieure entraîne plusieurs problèmes. Ces problèmes sont répertoriés non seulement sur la maison, mais aussi sur la santé, lorsqu’il s’agit d’émission de CO2. On note également une perte de température et une augmentation du coût des factures. Pour connaître plus en détail les conséquences des mauvaises pratiques d’isolation extérieure, cet article vous est utile.

De mauvaises pratiques d’isolation extérieure entraînent des factures énergétiques élevées

Il n’existe pas de méthode parfaite pour isoler une maison. Cependant, lorsque votre système d’isolation tombe en panne, cela entraîne une perte de chaleur importante vers l’extérieur. Près de 75% de la chaleur provenant de vos appareils de chauffage peut s’échapper à l’extérieur. La chaleur s’échappe par les murs, les fenêtres, les sols et aussi par les plafonds. Isoler votre maison peut réduire d’un tiers vos factures d’énergie. En revanche, ne pas le faire peut augmenter considérablement les coûts de ces dernières. Votre maison devient inconfortable en raison d’une humidité excessive. Vous utilisez alors votre climatiseur de manière plus intensive. Vous devrez également augmenter votre chauffage. Ces deux actions augmentent inévitablement vos coûts d’électricité et de chauffage.

A lire en complément : Comment élargir une pièce visuellement ?

De mauvaises pratiques d’isolation extérieure nuisent à la santé

La plupart des problèmes de santé liés aux troubles respiratoires sont dus à une humidité intérieure élevée. L’humidité de l’air intérieur est due à une mauvaise ventilation. Par conséquent, installer une mauvaise isolation dans votre maison augmente les risques d’allergies. Une mauvaise isolation garantit non seulement un inconfort intérieur, mais aussi des problèmes de santé tout au long de l’année.

De mauvaises pratiques d’isolation extérieure entraînent des pertes de chaleur élevées

Une mauvaise isolation rend l’hiver infernal. La chaleur se perd plus facilement, notamment par le toit, mais aussi par les murs, les fenêtres et le plafond. L’atmosphère de votre maison devient rapidement inconfortable et vos factures d’énergie peuvent encore augmenter. De plus, vous risquez de perdre tous les avantages financiers prévus par l’état (prime aux économies d’énergie, PTZ, réduction de TVA pour les travaux d’isolation, crédit d’impôt).

A lire également : Surmatelas pour clic-clac : conseils pour un confort optimisé et adaptabilité

De mauvaises pratiques d’isolation extérieure entraînent un développement de moisissures et pénétration du bruit

La moisissure est le résultat d’une ventilation insuffisante et d’un manque d’isolation dans les murs. Il s’agit d’un phénomène de condensation, dans lequel une fine vapeur d’eau se forme. Cela laisse ensuite des marques sur les murs. La moisissure est plus visible dans les différents coins du plafond. En été, vous la trouverez dans votre sous-sol. L’autre conséquence d’une mauvaise isolation extérieure est la pollution sonore. Vous allez subir plus de bruit venant de l’extérieur et cela peut vous déranger au quotidien.

En effet, de mauvaises pratiques d’isolation extérieure entraînent une perte d’efficacité générée dans la procédure, qu’il s’agisse de chaleur (chauffage) ou de froid (climatisation). Pour cela, l’énergie est perdue en même temps que l’argent. Afin de maintenir des conditions de température et d’humidité contrôlées, un système de climatisation peut subir différentes variations qui dérivent jusqu’à 30% d’une panne en cours ou d’une mauvaise installation d’isolation. Une mauvaise isolation de votre logement peut avoir de graves conséquences. Du confort dans la chambre à la détérioration des performances des appareils de chauffage, de votre portefeuille et de la santé de tous les résidents.