Comment choisir votre poêle à bois ?

131

Très économiques et facilement accessibles à tous, les poêles à bois ont remplacé les appareils de chauffage à fioul depuis quelques décennies. Faits d’acier ou de fonte à l’extérieur, ils diffusent la chaleur produite par la combustion du bois de différentes manières selon le système de fonctionnement choisi. Leur aspect écologique en fait un système de chauffage très prisé par les Français. Sur le marché, les poêles à bois existent sous une multitude de formes et avec des qualités différentes. Découvrir les critères de choix de cet appareil.

Tenez compte de la taille du poêle à bois

Différents paramètres entrent en jeu lorsqu’il faut choisir la taille d’un poêle à bois. Parmi eux, on retrouve la hauteur du plafond ainsi que le volume de l’appareil. Pour les habitats dont le niveau du plafond est bas, il est conseillé d’opter uniquement pour des poêles à bois à basse hauteur. En France, la hauteur normale de sous-plafond est fixée à 2,5 m en moyenne pour éviter certains accidents domestiques. Si votre logement répond à cette norme, l’appareil peut alors diffuser facilement la chaleur à travers la pièce sans embraser le mur.

Lire également : Comment bénéficier des aides sur la pompe à chaleur ?

En ce qui concerne le volume de chauffage, plus il est petit, moins vous dépenserez en bûches de bois ou en granulés. Pour assurer un chauffage permanent, vous devez cependant vérifier régulièrement (notamment la nuit) la quantité de bois disponible dans le poêle. La taille du poêle à bois dépend également des dimensions de la pièce qu’il doit chauffer. Si elle est petite, un mini-poêle suffit pour assurer efficacement le confort thermique.

Vérifiez le rendement et la puissance du poêle à bois

Les grossistes en chauffage vous le diront : la puissance et le rendement sont des paramètres importants pour choisir son poêle à bois et faire des économies sur les factures d’électricité.

Lire également : Les meilleures marques de nettoyeurs haute pression 

La puissance du bois

La quantité de chaleur recherchée dépend de l’utilisation que vous souhaitez faire de votre appareil. Un poêle à bois central produira plus d’énergie qu’un chauffage complémentaire. De plus, afin d’éviter la surchauffe, il est conseillé de faire un choix en fonction des dimensions de la pièce qui accueille l’appareil. Si la quantité de chaleur délivrée est trop forte, vous risquez d’avoir jusqu’à 33 °C dans le séjour et peut-être 19 °C dans les pièces annexes. Dans ce cas, les propriétaires seront obligés de faire fonctionner l’appareil en sous-régime, ce qui risque de diminuer son efficacité.

En revanche, si la puissance est faible par rapport à la surface couverte, l’appareil fonctionne en surrégime et se détériore plus rapidement. Pour éviter d’endommager votre système de chauffage, nous vous recommandons de faire vos calculs au préalable. Outre ces aspects, la puissance d’un poêle à bois dépend également de la température ambiante de la maison et de son isolation thermique. Il faut environ 0,1 kW/m² environ pour chauffer un habitat bien isolé.

choix poêle bois

Le rendement du poêle à bois

Le rendement va de pair avec la puissance de votre poêle à bois. Il est égal au rapport entre la quantité d’énergie produite par le système de chauffage à bois et celle provenant de la combustion des bois. Plus la puissance de votre poêle est grande, meilleur sera son rendement. Vous dépenserez peu d’énergie, mais vous aurez des résultats efficaces et adaptés à vos besoins.

Choisissez votre poêle à bois selon sa typologie

Il existe différents types de poêles à bois selon le mode de combustion et le système de fonctionnement.

La combustion

On distingue trois types de combustible. Il s’agit du poêle à bûches, du poêle à granulés et du poêle à plaquettes. Chacun d’entre eux a sa particularité. Les poêles à bûches offrent une large gamme de choix et sont très demandés sur le marché français. Également appelés poêle à double combustion, ils laissent très peu de déchets et vous évitent le gaspillage grâce à la phase de postcombustion intégrée dans l’appareil. Après la combustion des bûches, un nouveau courant d’air fait brûler les résidus de bois pour fournir un relais énergétique. Certains modèles disposent d’un allumage automatique ainsi qu’un système de ventilation pour diffuser l’air chaud dans la maison.

Les poêles à pellets ou granulés sont aussi très présents dans les foyers. Les pellets utilisés sont des résidus de bois obtenus à la transformation (notamment en usine). La chaleur produite dans le foyer principal est ensuite diffusée dans la pièce selon le système de fonctionnement de l’appareil. C’est un modèle très économique, car les granulés sont vendus moins cher et brûlent de manière modérée. Les poêles à plaquettes, quant à eux, sont des modèles qui s’apparentent au système de chauffage à granulés, mais qui utilisent du bois déchiqueté en plaquette comme combustible. Les copeaux de bois sont brûlés progressivement pour propager la chaleur. Un canal doit être prévu pour acheminer la fumée dégagée vers l’extérieur.

choix chauffage poêle

Le système de fonctionnement du poêle à bois

Les poêles à bois n’utilisent pas qu’une seule technologie pour fonctionner. Il existe des poêles à bois :

  • d’accumulation,
  • canalisables,
  • à convection,
  • hydrauliques.

Les avantages et limites de chaque technologie diffèrent selon leur mode de fonctionnement. Le système d’accumulation, tout d’abord, est la forme classique des poêles qui consiste à accumuler la chaleur dans la masse (enveloppe) avant de la diffuser par rayonnement dans la pièce. Il dispose d’une longue inertie et utilise majoritairement des bûches de bois comme combustible. En ce qui concerne le système canalisable, il restitue l’air chaud par diffusion à travers les différentes canalisations de la maison. C’est un modèle recommandé aux personnes qui souhaitent réchauffer plusieurs pièces à partir d’un foyer central à bois.

Le poêle à convection, quant à lui, diffuse naturellement l’air chaud sans faire du bruit. La chaleur produite par la combustion du bois est répartie dans la pièce par le haut de l’appareil. Ce mode de fonctionnement fait de la convection l’un des systèmes les plus efficaces et les moins coûteux. Enfin, si vous souhaitez chauffer l’eau disponible dans vos appareils sanitaires, les poêles à bois hydrauliques sont les mieux indiqués. La chaleur produite réchauffe l’air de la pièce ainsi que l’eau contenue dans un brûleur. Cette dernière est ensuite acheminée vers les appareils sanitaires.

Prévoyez une bonne enveloppe pour votre appareil

Les poêles à bois sont faits d’acier ou de fonte. Ce sont des matières de grande masse qui résistent bien à la chaleur. La fonte peut contenir l’air chaud durant plusieurs heures après la combustion du bois. Grâce à sa haute inertie, elle restitue lentement la chaleur par rayonnement dans la pièce. L’acier, quant à lui, est un peu moins performant. Son efficacité réside essentiellement dans l’atteinte rapide du confort thermique recherché et non dans sa capacité à retenir la chaleur longuement.

poêle bois maison

Choisissez bien le design de votre poêle à bois

Outre le fait de chauffer la maison, le poêle à bois peut servir d’objet décorateur servant à embellir votre séjour. Son habillage en pierre ollaire ou en céramique en fait un objet captivant et élégant. Vous pouvez vous en servir comme pièce maîtresse dans votre décoration. Dans ce cas, choisissez un appareil dont les dimensions sont suffisamment imposantes pour se faire remarquer. Certains poêles à bois font jusqu’à 120 cm de hauteur. De plus, l’emplacement est un aspect à prendre en compte dans le choix du design de votre poêle. Pour ceux qui aiment la discrétion, il existe des modèles encastrés qui s’insèrent directement dans le mur.

En ce qui concerne la forme, vous pouvez opter pour des poêles carrés, rectangulaires, ovales, ronds ou sous forme de télévision sur pied. Les poêles à bois sont toujours munis d’une vitre de face qui permet de surveiller le feu sans avoir besoin d’ouvrir l’appareil. Pour ajouter une touche d’élégance à la pièce, vous pouvez opter pour les modèles vitrocéramiques 3D qui offrent une vue panoramique plus complète de l’appareil. Il existe également des poêles conçus avec des casiers pour contenir les bûches. Ils sont notamment pratiques pendant l’hiver pour garder le bois au chaud.

Choisissez selon le mode d’allumage et la consommation énergétique

Certains modèles de poêle à bois dépendent totalement du courant électrique. Le système d’allumage ainsi que le système de fonctionnement de ces appareils sont reliés au réseau domestique. Bien qu’ils soient faciles à utiliser, ils sont parfois très coûteux en matière de consommation énergétique. Afin de faire des économies dans votre consommation, optez pour un poêle autonome dont le fonctionnement ne dépend pas du courant électrique. Outre l’allumage qui se fait manuellement, vous n’aurez toutefois pas accès à certaines fonctionnalités qui rendent le dispositif électrique plus pratique.

Prévoyez un budget adapté à l’appareil que vous recherchez

En France, les poêles à bois sont généralement vendus à partir de 1 000 euros. Le coût de l’appareil dépend des fonctionnalités intégrées, de sa taille et du modèle choisi. Il est ainsi possible qu’un poêle de grande taille disposant de peu de manœuvres soit moins cher. On peut également trouver des dispositifs de chauffage à bois de petite taille, mais avec de nombreuses fonctions et un bon design à un prix élevé.

Pour faire votre choix, tenez compte de la taille de votre maison et de vos principaux besoins. Si le poêle est prévu comme système de chauffage principal, le budget réservé doit être assez important pour avoir un appareil approprié. Si l’appareil doit jouer le rôle d’un système de chauffage secondaire, un budget de 1 700 euros peut suffire largement.