Comment créer un jardin vivant ?

77

Même si on a un beau jardin, il peut arriver parfois que les oiseaux, les papillons et les petites bestioles viennent chez vous. C’est le cas de votre jardin ? Sachez que vous pouvez revoir certains éléments pour créer un jardin vivant. Voici donc les grandes lignes pour concevoir un jardin vivant.

Mettre en terre des plantes locales

Même avec les roses de jardin, vous n’arrivez pas à attirer les papillons. Se développent-elles très bien ? Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être que ce n’est pas une plante locale. Pour créer un jardin vivant, il faut choisir des plantes locales. Pour ce faire, observez ce qu’il y a dans votre ville : détectez les plantes, les arbustes et les arbres qui semblent bien se développer.

A lire en complément : Quand faire les semis de tomates en 2021 ?

Vous pouvez mettre en terre dans votre jardin les plantes locales qui vous séduisent. Voyez également l’avantage : elles vont demander moins d’entretien. Si vous avez besoin de quelqu’un pour l’entretien, vous pouvez en trouver par ici. Attendez quelques semaines pour qu’elles se développent dans votre jardin et vous verrez que les petites bestioles viendront dans votre espace extérieur.

Créer une haie

Pour faire un jardin vivant, il faut arranger des arbustes de haie. Vous ne voyez pas l’intérêt ? Sachez que ces haies sont un des refuges idéaux pour les insectes, mais aussi pour les oiseaux comme les mésanges et les petits mammifères. Pour eux, le meilleur serait une haie composée de plusieurs arbustes persistants et caducs. Ceci va vous permettre de leur offrir des baies et des graines tout au long de l’année.

A voir aussi : Le lierre : comment faire pour s’en débarrasser ?

On comprend que vous voulez avoir un jardin vivant, mais ce n’est pas non plus une raison de créer un grand garde-manger pour toutes les bêtes ou de créer un foyer pour tous les mammifères. Vous pouvez concevoir votre haie avec du laurier-cerise, du fusain, du bambou, de l’arbousier et/ou de l’oranger du Mexique. D’ailleurs, pour qu’ils viennent rapidement, vous pouvez louer quelques plantes. Allez sur ce lien pour en savoir plus sur cette location de plantes.

Mettre en place un coin de nature sauvage

Il ne s’agit pas ici de transformer votre jardin en jungle. Pour avoir un jardin vivant, un petit coin de nature sauvage devrait faire l’affaire. Pour ce faire, vous pouvez laisser la pelouse pousser dans le fond de votre jardin. Vous pouvez également laisser un petit du jardin non nettoyé : les petits oiseaux pourront venir picorer ces graines et baies que vous avez laissées par terre. Si vous voulez casser la verdure de votre pelouse, vous pouvez même créer une jachère fleurie.

Arrêter les traitements chimiques

On ne peut pas nier le fait que certains traitements sont efficaces. Sachez qu’ils sont bien remplaçables. Dans certains cas, on peut même s’en passer. Si les mauvaises herbes ne vous dérangent pas pour autant, vous pouvez les laisser se développer. Sinon, vous pouvez arracher à la main. Oui, il n’est pas agréable d’avoir des pucerons dans son jardin, mais laissez la nature s’en occuper : elle régulera ce petit monde de bestioles. Dans un jardin vivant, on plante certaines plantes et on invite certains ravageurs et parasites. Certes, le jardin ne sera pas si « carré », mais c’est ce qui fait tout l’intérêt du jardin vivant.

Installer un petit bassin

Même si vous n’avez pas de la place, le bassin est un élément important dans un jardin vivant. Ces petits animaux ont besoin d’eau et ce bassin, aussi petit qu’il soit, apportera une plus-value à votre espace extérieur. Une fois le bassin mis en place, vous pouvez laisser libre à votre imagination pour sa décoration. Autorisez-vous certaines plantes aquatiques qui sont décoratives. Il est possible de prendre des nénuphars, des papyrus ou des iris des marais. Si l’espace le permet, vous pouvez même inviter des petits poissons. Votre jardin sera bien vivant.