Quand et comment utiliser le compost ?

35

Vous connaissez déjà le paillage ou le paillage des plantes dans le potager.

Ils permettent de conserver l’humidité dans le sol en été.

A découvrir également : Qu'est-ce qui attire les blattes germaniques ?

Cependant, vous pouvez passer par le compostage de surface toute l’année.

Cette pratique quelque peu déroutante aura des effets spectaculaires sur votre pays à première vue.

A voir aussi : Est-ce que le compost attire les moustiques ?

Une fois que vous l’avez essayé, vous ne pouvez pas vous en passer.

Qu’ est-ce que le compostage de surface ?

Réponse rapide #1  : Ce n’est pas du compostage en tas (dans un composteur).

Réponse courte #2  : Il spécifie ce que fait la nature.

En fait, c’est assez simple : le compostage sur la surface signifie que les déchets végétaux sont déposés directement sur le fondFeuille de poire en décomposition de son potager.

Ces déchets végétaux se décomposent sur place, ce qui fertilisera et améliorera la croissance des déchets végétaux. Au sol.

La même chose se produit dans la nature : des brindilles sèches et des feuilles mortes s’effondrent sur place chaque hiver. Et au printemps, les plantes deviendront à nouveau plus belles année après année.

A quelle période de l’année peut-on effectuer le compostage de surface ?

Vous pouvez le faire toute l’année, et il est même recommandé de garder un plancher résidentiel.

Mais il y a deux bonnes façons de commencer :

  • après la récolte  : lorsque la récolte d’un légume est terminée (par exemple, les haricots verts), au lieu de déchirer et de se débarrasser des tiges, les couper avec le fond et les saupoudrer sur place, après les avoir coupés en petits morceaux si nécessaire.
  • préparer le potageren automne pour l’hiver en couvrant toutes les parcelles du potager avec un mélange de feuilles mortes et d’autres déchets végétaux du jardin.

Fanes de poireaux

Sans oublier que chaque fois que vous choisissez un légume (poireaux, radis), vous pouvez simultanément enlever les parties endommagées (les pointes vertes des poireaux, les pointes des radis) et les remettre sur le fond.

Les 3 avantages du compostage de surface

  1. Gardez un bon

    Il n’est plus nécessaire d’ajouter de l’engrais pour cultiver de beaux légumes. La structure du sol va s’améliorer et grumeleuse, facile à cultiver.

    potager riche en humus.

  2. Un équilibre naturel sera créé et l’infestation des ravageurs ou l’ évolution de la maladie s’autorégulera.

    Le sol est planté avec des micro-organismes qui contribuent à la biodiversité.

  3. Moins de travail

    Maintenant, tout est coupé et laissé sur place.

     : Terminé le devoir de nettoyage des résidus de récolte, évacuation fini avec des mauvaises herbes.

Dans quels cas devrions-nous éviter le compostage de surface ?

Attention, il y a quelques situations où il vaut mieux ne pas le faire :

  • Pendant l’hiver dans des sols très limoneux, sur lesquels l’engrais vert est semé.
  • Au printemps, pour faire réchauffer le sol par les rayons du soleil.
  • Pour les cultures qui n’aiment pas l’humidité (ail, échalote et oignon).
  • En été, en cas de sécheresse, attendez une bonne pluie avant de pailler.
  • D’ autres maladies ne survivent pas à la dégradation.

    Ne pas utiliser de résidus végétaux affectés par la pourriture du chou (tomates, pommes de terre) pour couvrir le sol.

Quels matériaux le sol doit-il être recouvert ?

Pour savoir ce que vous avez besoin de composter sur la surface, vous avez beaucoup Possibilités disponibles :

  • après la récolte coupée en morceaux tiges de tomates, haricots, pois, courgettes…
  • toutes les vitres de légumes (betteraves, radis, chou, carottes, salades). Si vous le trouvez laid sur le sol, couvrez-le avec un autre paillis !
  • Tonte de pelouse (couche mince et sèche)
  • mauvaises herbes déchirées
  • certaines plantes sont intéressantes par leurs propriétés : ortie, consoude, aneth, bourrache…
  • certains éléments d’origine animale : fumier de cheval, excréments de poulet (préalablement composté)
  • de la BRF (bois fragmenté de rameaux) : tailles concassées d’arbustes
  • Compostage de son composteur (oui !)

Et si vous n’avez pas assez de déchets végétaux, cultivez-les sur place avec de l’engrais vert !

L’ épaisseur du couvercle dépend de la taille de la plante reste :

petite épaisseur (2 à 3 cm) pour les résidus fins et humides (ciseaux Pelouse)

épaisseur élevée (10 cm) pour les restes plus grossières (tiges de haricots)

Il est toujours nécessaire de s’assurer que le sol peut respirer . Par conséquent, nous éviterons le paillage trop dense ou trop épais.

Et puis, comment semer et planter ?

Après quelques saisons de compostage de surface, vous ne devriez plus avoir besoin de travailler votre sol ****2Tige de haricots secs , car le sol restera lâche en tout temps, comme la litière d’une forêt.

ce n’est pas encore le cas, il suffit de ventiler Si la terre avec une fourchette ou une grelette. Le but est de décompresser le sol uniquement en perturbant le moins possible la vie qui s’y est installée.

Pour configurer un nouveau recadrage, préparez le tracé comme suit :

  • mettre le paillis de légumes dans un coin avec un râteau (n’essayez pas de l’intégrer dans le sol !)
  • , continuer avec le semis ou l’installation de semis
  • Encore une fois mettre le paillis entre les rangées, afin de ne pas étouffer les jeunes pousses de légumes.

Cet article a fait l’objet d’un événement entre jardiniers organisé par Yannick du blog Au Potager Bio. L’objectif était d’écrire un texte sur les différentes méthodes d’enrichissement du pays pendant l’hiver. Tous les articles écrits par des blogueurs (dont 13) ont été rassemblés dans un livre à cette occasion.

Pour télécharger votre exemplaire, cliquez sur ce lien : Enrichissez votre pays en hiver : 13 jardiniers nous confient leurs méthodes

Cet article est maintenant terminé. que pensez-vous ? Souhaitez-vous changer vos habitudes de potager ?