Rénovation électrique : quelles sont les aides disponibles ?

153

En cette période de réchauffement climatique où les prix de l’énergie augmentent, le sujet de la rénovation énergétique est plus que jamais d’actualité. Plusieurs aides financières existent pour vous accompagner dans des travaux d’amélioration et de mise en conformité de vos installations électriques. Ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver alors, on fait le point pour vous sur les dispositifs en vigueur.

Demander les aides de l’ANAH

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat propose deux aides financières : “Habiter sain” et “Habiter serein”. Elle les délivre pour des travaux dont l’objectif est de sécuriser un logement ou de lui apporter la salubrité et le confort nécessaires pour y vivre décemment. L’installation ou la rénovation du réseau électrique rentre tout à fait à ces critères.

A voir aussi : 5 avantages liés aux services d’un plombier professionnel

Ce dispositif s’adresse à des propriétaires occupants aux revenus très modestes. Cependant, il ne faut pas dépasser les plafonds de ressources établis par l’agence.

Si vous êtes éligibles, le montant de l’aide peut couvrir jusqu’à 50 % du montant des travaux. Des plafonds ont néanmoins été fixés pour chaque dispositif : Habiter sain :

A voir aussi : Comment bien choisir son carrelage pour la cuisine?

  • 10 000 € maximum
  • Habiter serein : 25 000 € maximum

Profiter d’une baisse de TVA

Vous pouvez aussi bénéficier d’un taux de TVA minoré à 10% (contre 20% normalement) pour vos chantiers d’électricité.

Sont éligibles tous les travaux de mise aux normes, d’installation d’un système d’éclairage et même les petits travaux électriques jugés nécessaires.

Pour l’obtenir, le demandeur doit respecter deux conditions :

  • être propriétaire ou locataire
  • d’un logement construit depuis plus de deux ans

En ce qui concerne l’équipement nécessaire aux travaux, qu’il s’agisse de matériel électrique Hager, 3M, Atlantic, Schneider Electric ou autres, il doit être acheté et installé par l’électricien qui intervient chez vous.

Solliciter le PAH

Le Prêt à l’Amélioration de l’Habitat est vers par la Caisse d’Allocations Familiales. C’est un dispositif accordée pour réaliser des travaux de rénovation dans un lieu d’habitation. Attention, un crédit vous engage et doit être remboursé.

Vous devez remplir deux conditions pour pouvoir solliciter le PAH :

  • Le demandeur doit percevoir une allocation de la CAF et avoir au moins un enfant à sa charge
  • Le logement concerné par les modifications électriques doit être sa résidence principale

Si vous êtes éligibles au PAH, le prêt pourra couvrir jusqu’à 80% du montant des travaux, dans la limite de 1067,14 €, et devra être remboursé en 3 ans maximum.

Transformer son chèque énergie en chèque travaux

Sachez qu’il est aussi possible d’utiliser le chèque énergie pour financer des travaux électriques, s’ils apportent un bénéfice énergétique à votre habitation.

Ce dispositif concerne les bénéficiaires du chèque énergie qui souhaitent réaliser des travaux électriques dans leur résidence principale.

Si les travaux électriques sont achevés dans la période de validité de votre chèque énergie, vous pouvez utiliser ce chèque pour payer directement votre électricien. En revanche, si vous prévoyez les travaux à une date ultérieure, pensez à convertir votre chèque énergie en chèque travaux. Cette procédure ne peut se faire que tant que le chèque énergie reste valide.