Rouille : les traitements pour se débarrasser de cette maladie

64
Rouille les traitements pour se débarrasser de cette maladie

Très facilement reconnaissable, la rouille est une maladie commune aux plantes dans les jardins et dans les potagers. Causée par les champignons, la rouille survient généralement lors des périodes chaudes et humides. Peu esthétique, elle est susceptible de causer des dommages importants à la plante atteinte et d’affecter les récoltes.

Désirez-vous en apprendre davantage au sujet de cette maladie et des solutions pour la contrer ? Voici tout ce que vous devez savoir à propos de la rouille et les traitements pour s’en débarrasser.

Lire également : Quelle association avec les poivrons ?

Rouille : qu’est-ce que c’est en réalité ?

La rouille désigne en réalité l’ensemble des maladies causées par différents champignons microscopiques et dont les symptômes ainsi que les dégâts sont identiques. C’est une maladie cryptogamique assez répandue qui se développe souvent à partir du printemps jusqu’au début de l’automne. Elle est favorisée par l’humidité, la chaleur et l’excès d’arrosage sur les feuilles en été.

La rouille se propage très rapidement et peut contaminer toutes les plantes d’un seul et même jardin en un temps record. En effet, lors du développement de la rouille, les champignons libèrent une panoplie de spores qui contaminent d’autres végétaux par simple contact (entre plantes ou par le biais d’un outil de jardinage mal nettoyé) ou par le vent.

A lire en complément : Quel animal mange des cafards ?

Par ailleurs, la rouille résiste au froid et peut donc sévir toute l’année. En effet, pendant l’hiver et le froid, les spores sont capables de stagner sur des feuilles, des branches et des débris végétaux. Avec l’augmentation de la température et de l’humidité au printemps, elles se propagent et engendrent des champignons qui contaminent d’autres plantes du jardin ou du potager.

Quelles sont les plantes touchées par cette maladie ?

La rouille peut toucher une variété de plantes dans un jardin ou potager. Parmi les plantes les plus touchées par cette maladie, on retrouve les plantes ornementales à fleurs comme le rosier, la rose trémière, le pélargonium, la jacinthe, le chrysanthème, l’iris, etc. Les arbustes comme le prunier, le poirier, le groseillier, le cognassier, les conifères ainsi que les légumes comme l’ail, les pommes de terre, le poireau, la menthe et le haricot sont également très vulnérables par la rouille.

Comment reconnaître la rouille ?

Bonne nouvelle, la rouille est une maladie facilement décelable ! Elle se manifeste par l’apparition de taches jaunes ou oranges plus ou moins circulaires et assez visibles sur le feuillage des plantes atteintes. L’aspect des taches peut varier d’une plante à une autre. Aussi, à la fin de l’été et en automne, les plantes atteintes deviennent noires.

Rouille les traitements pour se débarrasser de cette maladie

Autre indice important, derrière la feuille d’une plante malade, se trouvent de petites pustules beiges, brunes ou orangées. Cela ralentit la croissance des plantes et entraîne donc une floraison restreinte ainsi que la diminution de la production des fruits. Pour les plantes d’ornement, la rouille rend ces dernières moins esthétiques.

Rouille : quels sont les traitements efficaces pour s’en débarrasser ?

Bien qu’elle n’affecte que rarement la survie des plantes, la rouille reste une maladie qui cause énormément de dégâts. Il convient donc de trouver des traitements efficaces pour s’en débarrasser au plus tôt. D’abord, lorsque vous constatez l’apparition des symptômes de la rouille, retirez sans plus attendre toutes les feuilles contaminées afin que la maladie ne se propage pas. Les feuilles touchées au sol doivent également être retirées, car la rouille est capable de stagner dans les débris végétaux.

Brûlez ensuite les feuilles attaquées ! Si une plante est majoritairement atteinte, n’hésitez pas à la brûler en entier. Après avoir brûlé les feuilles atteintes, traitez ensuite les plantes. Il existe plusieurs solutions (naturelles et chimiques) pour traiter la rouille. Parmi les solutions naturelles, on retrouve la décoction de prêle et celle du purin d’ortie.

Efficaces, ces solutions sont appliquées par quinzaine. Une fois préparées, elles ne se conservent pas. Préparez donc uniquement la quantité à utiliser et pulvérisez le feuillage des plantes atteintes. L’autre solution naturelle pour se débarrasser de la rouille est la décoction d’ail. Pulvérisez le feuillage des plantes atteintes 2 à 3 fois à intervalle de 3 jours avec la décoction. Cette solution traite non seulement la rouille, mais aussi le mildiou, la fonte des semis et bien d’autres maladies.

Dans le cas d’une attaque importante des plantes par la rouille, pulvérisez par temps sec et pas en plein soleil, un traitement antifongique autorisé par l’agriculture biologique. Il peut s’agir d’un antifongique à base de soufre ou de la bouillie bordelaise. Chaque fois, assurez-vous de bien vous protéger par des masques et des gants avant de manipuler ces produits chimiques.

Rouille : comment la prévenir ?

Si vos plantes ne sont pas encore atteintes, il existe quelques bons gestes à adopter pour prévenir la rouille. Choisissez des plantes résistantes surtout pour des plantes extérieures et notamment si vous résidez dans une région humide. Privilégiez l’arrosage du matin en été et surtout évitez de mouiller les feuilles. Mettez plus d’espace dans les végétaux au feuillage dense à la plantation.

Après utilisation, lavez avec soin et désinfectez si possible vos matériels de jardinage afin d’éviter d’éventuelles contaminations par le contact. Pour finir, accordez plus d’attention à vos plantes afin d’agir dès l’apparition des premiers symptômes et ainsi limiter les dégâts.